Immobilier : tout ce qu’il faut savoir avant d’emprunter ?

Pour la plupart des acquéreurs, la souscription d’un prêt immobilier est un passage obligé que ce soit pour financer l’achat d’un logement principal ou d’une résidence secondaire ou encore pour réaliser un projet d’investissement locatif. Pour obtenir un prêt, il est important de soigner votre profil emprunteur. Quelques conseils sur le sujet.

Présenter un apport personnel

L’apport personnel n’est pas obligatoire pour une demande d’emprunt immobilier, mais facilite son obtention. En effet, la présentation d’un apport personnel prouve à la banque votre capacité à épargner et donc à honorer vos engagements de remboursement. Idéalement, vous devez disposer d’un apport personnel à hauteur de 20 % à 30 % du montant du prêt. Il servira entre autres à couvrir les frais du notaire qui représente environ 7 % du prix d’achat du logement. Vous pouvez composer votre apport personnel à partir d’un PEL ou prêt d’épargne logement, d’un prêt à taux zéro, d’un prêt « Action Logement » ou encore d’un CEL ou Compte épargne logement.

Avoir un taux d’endettement raisonnable

Avant d’accorder un prêt, la banque vérifie toujours que l’emprunteur est bien en mesure rembourser le crédit qu’il a contracté en calculant son taux d’endettement. Il s’agit de la part des revenus dédiée au remboursement du prêt. En pratique, il ne doit pas excéder le seuil des 33 %, soit le tiers des revenus. Toutefois, si vous disposez d’un reste à vivre assez conséquent pour régler toutes vos charges et dépenses, la banque pourra accepter un taux d’endettement allant jusqu’à 50 %. Ainsi, pour savoir si le montant que vous souhaitez emprunter est bien adapté à vos revenus, utilisez les simulateurs de prêt immobilier en ligne comme celui de Bourse des Crédits.

Avoir un bon comportement bancaire

La banque étudie vos derniers relevés de compte pour évaluer votre capacité à bien gérer vos revenus et à rembourser un prêt. Si vous êtes souvent sujet aux découverts bancaires ou aux incidents de prélèvements, il sera difficile pour la banque de vous donner son accord. Par contre, si vos relevés de compte démontrent votre capacité à épargner, votre dossier de prêt sera étudié de façon plus prometteuse. Avant de déposer votre dossier, il est donc conseillé de stabiliser votre situation financière en comblant les déficits plusieurs mois avant.

Emprunt immobilier : l’importance d’une situation professionnelle et de revenus stables

La régularité des revenus de l’emprunteur est également une garantie de remboursement pour les banques. Ainsi, elles privilégient les emprunteurs travaillant en CDI et justifiant de plusieurs années d’ancienneté au sein de la même entreprise par rapport aux emprunteurs occupant un poste en CDD ou qui multiplient les missions en intérim. Néanmoins, ces derniers peuvent optimiser leur chance d’obtenir une réponse favorable en présentant un bilan d’activité stable sur une longue période.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *